La chasse du jour merle noir

Merle noir pris dans le sud
Merle noir

De grande taille avec un plumage sombre, le merle noir est très reconnaissable. Mais il existe des différences d’apparence selon le sexe du merle et son âge. Quand le mâle est adulte, ses plumes sont très noires et mates. On le reconnaît aussi à son bec orangé et à ses yeux gris ou bruns, entourés d’orange. Ses pattes sont brunes ou rouges.

La femelle a, quant à elle, un plumage brun, moins foncé que le mâle, plus clair sur le dessous et parfois tacheté. Son bec est brun mais il peut devenir jaunâtre en vieillissant. Le petit du merle noir ressemble très peu aux adultes. Son plumage est d’un brun clair tirant sur le roux sur sa face, sa gorge et sa poitrine et il est moucheté ou strié de couleur chamois. Son bec est plus clair que celui de la femelle et ses pattes sont rose pâle

Cris et chant du merle

Le merle noir est un très bon chanteur avec un répertoire varié que l’on peut classer en 4 thèmes. Le premier est le « chant d’appel », celui que le merle noir émet lorsqu’il communique avec ses congénères, qui peut être traduit par un « tchouc tchouc ». On entend le second au printemps, à la période des amours. Le merle noir mâle émet alors un chant très mélodieux avec des notes flûtées, appelé le « chant d’amour » ou le ramage. Cet oiseau a aussi un cri particulier au lever et au coucher qui ressemble à ces syllabes : « pin-pin ». Le merle noir pousse également un cri spécifique très rapide, saccadé et répété 5 ou 6 fois, en cas de danger ou d’inquiétude.

L’habitat du merle noir

A l’origine, le merle noir habite les bois et les forêts des zones rurales. Mais il s’est très largement répandu dans les jardins et les bosquets des villes. Partout où il y a des arbres feuillus, des haies ou des arbustes, la femelle peut installer son nid, fait d’herbes, de boue et tapissé de végétation douce, qu’elle construit en 3 jours environ. On trouve aussi une autre variété de merle noir en montagne à des hautes altitudes.

Alimentation du merle noir

Le merle noir a une alimentation qui diffère selon les saisons. En automne, en hiver et quand le temps est humide, il se nourrit principalement d’insectes, de limaces et de vers de terre qu’il trouve sur le sol. Les lombrics composent la principale nourriture des petits merles. Au printemps et en été, le merle noir diversifie son alimentation avec des fruits (cerises, figues, mûres, etc.) et des baies, de rosiers, de buisson, de cornouiller, de fusain d’Europe, de lier, de troène ou encore de viornes.

print

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.