GALETTE DE ROI FRANGIPANE

GALETTE DE ROI FRANGIPANE

 


GALETTE DE ROI FRANGIPANE

 Pour faire la GALETTE DE ROI FRANGIPANE il faut

125 g d’amandes en poudre

125 g de sucre en poudre

2 pâtes feuilletées

125 g de beurre mou

2 œufs + 1 jaune

1 cuillère à soupe de fleurs d’oranger

1 fève

Travaillez le beurre mou avec le sucre jusqu’à ce que le mélange soit homogène et mousseux.

Ajoutez la poudre d’amandes, les 2 œufs et la fleur d’oranger. Mélangez bien.

Mettre une pâte feuilletée en conservant la feuille de cuisson sur la plaque du four. Mettre au centre la frangipane jusqu’à 2 cm du bord. Y mettre la fève.

Recouvrir avec la deuxième pâte feuilletée. Soudez les deux pâtes en pressant le tour avec vos doigts. Marquez le bord avec un couteau et dessiner des losanges avec une règle et le couteau sans percer la pâte.

Avec la lame de couteau, dessinez des croisillons sur le dessus. Piquez légèrement la pâte pour éviter qu’elle ne gonfle trop.

 

GALETTE DE ROI FRANGIPANE

 

Avec le jaune d’œuf dilué dans un peu d’eau froide et d’un pinceau, badigeonner la surface de la galette.

Mettre au four th° 210 pendant 20 minutes environ, en mettant une grille 4 à 5 cm au dessus pour que la galette soit pas bomber au dessus.

La galette doit être bien dorée et la mettre sur une grille à refroidir.

La fève, un symbole de vie

 

La fève,  de nos jours  en porcelaine (parfois en métal ou en plastique), était autrefois une vraie fève-légume. Étant l’une des premières graines comestibles à pousser au printemps, la fève qui, comme l’œuf, porte en elle-même son embryon, devint très tôt symbole de vie.

 

C’est en Saxe que les premières fèves représentant des baigneurs (poupons nus) sont apparues – en 1874, dit-on (la date est contestée) – et les pâtissiers parisiens  remplacèrent bientôt les fèves de la galette des Rois par ces petits poupons. Fabriqués en Allemagne puis à Limoges, les modèles polychromes se sont multipliés : bébés emmaillotés, symbole de fécondité par excellence, rois, reines, porte-bonheur (chiffre 13, trèfle à quatre feuilles, fer à cheval), animaux…

 

Au début du XXe siècle, les fèves publicitaires firent leur apparition à la suite d’un dénommé Lion, propriétaire parisien d’une boutique au coin de la rue de la Lune et du boulevard de Bonne-Nouvelle, qui eut l’idée d’une fève de porcelaine en forme de pleine lune portant son nom et son adresse au dos.


Print Friendly, PDF & Email

Une réflexion au sujet de « GALETTE DE ROI FRANGIPANE »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *