LES CHUTES DU CARBET - RECETTES DU COIN RECETTES DU COIN
RSS Feed

LES CHUTES DU CARBET

mars 21, 2016 par DIDIER LACAILLE Commentaires fermés sur LES CHUTES DU CARBET


Les Chutes du Carbet

 

Les Chutes du Carbet

 

Pour aller voire Les Chutes du Carbet, aller d’abord à l’accueil du site ou on vous demandera une modique somme pour l entretien du parc..
On prend un chemin bien entretenu avec des allées assez large pour une poussette, escaliers aussi en bois. Pour aller jusqu’à un point de vue ou on voie deux chutes.C’est très beau à voire.
Chutes de la rivière du Grand Carbet comptent parmi les plus belles cascades de la Caraïbe. Au nombre de trois, elles ont contribué à la renommée de la Guadeloupe, et lui ont sans doute valu le nom d’ « île aux belles eaux » (Karukéra) que lui avaient donné les indiens Caraïbes. La première chute est la plus haute des trois : elle effectue un saut de 115 mètres en deux paliers. La deuxième chute est la plus connue. Haute de 110 mètres, elle offre un spectacle magnifique. Avec ses 20 mètres de hauteur, la troisième chute est la plus modeste. Les deux premières de ces célèbres cascades se trouvent dans le cœur du Parc national de la Guadeloupe. Petits lacs de montagne Dans le secteur des Chutes du Carbet se concentrent plusieurs étendues d’eau communément appelées étangs. Assimilables à de petits lacs de montagne, ces plans d’eau sont nés des diverses éruptions volcaniques qui ont formé les reliefs de l’île, et créé des dépressions au fond desquelles l’eau s’est accumulée. Ces étangs, colonisés par la végétation aquatique, sont en voie de comblement. Certains d’entre eux sont perméables et restent vides une bonne partie de l’année. Les plus profonds sont peuplés de crustacés (ouassous), de petits poissons et de sangsues.
Les Chutes de la rivière du Grand Carbet figurent parmi les cascades les plus impressionnantes des Petites Antilles. Cette rivière doit sans doute son nom au village amérindien, composé de carbets (grandes cases ouvertes servant d’abris), qui était installé non loin de son embouchure.
La Rivière du Grand Carbet prend sa source dans le flanc Est de la Soufrière. Ses eaux sulfureuses, s’éclaircissent après trois chutes pour se jeter dans la mer, sur la façade atlantique de l’île, 11 km plus bas.
On raconte que Christophe Colomb, lorsqu’il débarqua en Guadeloupe en novembre 1493, aperçut les deux premières chutes depuis le rivage.

 


Print Friendly, PDF & Email
 

Les commentaires sont fermés.